Salé: Textile : grève mercredi à Samira Miss et Little Jim de Salé : Contre les licenciements abusifs

Publié le par Le Blog - la Voix Des Travailleurs - V.d.T.

Textile : grève mercredi à Samira Miss et Little Jim de Salé : Contre les licenciements abusifs:

L'un des secteurs où les violations des droits des travailleurs sont monnaie courante est celui du textile: licenciements, inégalité des salaires, violation des droits syndicaux... Et c'est justement le cas aujoud'hui le cas dans les deux unités de textile, Samira Miss et Little Jim où un bras de fer oppose L'Union régionale des syndicats de Rabat-Salé-Témara (UMT) aux deux directions respectives de ces usines.

Ce bras de fer devait aboutir, hier lundi, au port de brassard par les travailleurs des deux unités en signe de protestation. Car le ras le bol est général et à son comble.
Dimanche dernier, les travailleuses et les travailleurs des deux usines ont tenu une assemblée générale commune à Rabat, au siège de l'Union Marocaine du Travail, en présence de représentants du Bureau régional UMT. Plusieurs questions ont été soulevées, notamment la situation matérielle et professionnelle des salariés de Samira Miss et Little Jim. Trois points principaux ont été retenues, à savoir, selon un communiqué de l'Union régionale, la répression des libertés syndicales par le «licenciement abusif de la secrétaire générale du bureau syndicale de Little Jim, Wafa Azdad, et d'un membre du bureau, Hafida Metkane; la poursuite de l'exécution des termes du protocole d'accord signé le 3 juillet 2008; et la constitution d'un bureau syndical commun représentant l'ensemble des travailleurs, hommes et femmes, des deux établissements.
Selon le communiqué, l'assemblée générale a insisté sur l'attachement de tous les salariés à leur droit à l'exercice syndical en toute liberté et conformément à la loi en vigueur, au sein de l'UMT, pour la défense de leurs revendications légitimes, particulièrement la réintégration des deux syndicalistes licenciées. Aussi un conseil syndical unifié a-t-il été constitué, composé de 27 membres.
Afin d'obtenir gain de cause, face à des directions non enclines au dialogue, les travailleurs ont décidé, outre le port du brassard, de déclencher une grève de 24 heures pour le mercredi 16 juillet 2008.
Dans son communiqué, l'UMT a pris acte de «la détérioration grave de la liberté syndicale dans les quartiers industriels de par le Maroc, en général, et particulièrement à Salé». Et d'appeler les autorités locales à assumer leurs responsabilités en imposant «le respect des libertés syndicales et la protection des droits des travailleuses et des travailleurs».

 

15/7/2008

 

Source :

 

www.albayane.ma

 

 

 

 

 

 

Publié dans voixdestravailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article