Maroc: Les paysans de SKOURA en colère

Publié le par Le Blog - la Voix Des Travailleurs - V.d.T.

mercredi 22 avril 2009

Marche à Skoura

Dernières infos:

Comme signalé précédemment, les corps de répression ont empêché hier soir (21/4/2009) les paysans de continuer leur marche vers Fès. Les 5 représentants (dont le camarade Aziz El Idrissi qui porte encore les traces de la violence exercée sur eux) ont été relâchés. Les autorités ont permis aux représentants des paysans d'aller à Sefrou "dialoguer" avec les représentants de l'tat.
Le dialogue a eu lieu en présence de 3 militants de Sefrou dont le camarade Ezeddine Manjli, arrêté et condamné au lendemain des événements de septembre 2007.
Le wali de Fès, Boulmane recevra les représentants des paysans avant le dimanche 26 avril 2009 pour voir concrètement comment remettre en bon état toutes les infrastructures détruites par les inondations.
Les marcheures/marcheuses ont regagné Skoura tard dans la nuit. Signalons que pendant que les paysans marchaient vers Fès, les habitants de la région de Skoura ont organisé une grande manifestation. Des camions de renforts ont été dépêchés par les autorités pour "imposer l'ordre".
Les paysans se sont engagés entre eux à ne pas lâcher prise tant que leurs revendications légitimes ne seront pas satisfaites.
Ali Fkir (mercredi 22 avril 2009, 15h)

Les paysan-nes pauvres de SKOURA ont entamé ce matin, mardi 21 avril 2009, une marche vers Fés exigeant l'intervention de l'Etat pour remettre en bon état les infrastructures détruites par les inondations d'octobre 2008. Les marcheurs/marcheuse s ont parcouru jusqu'à présent (midi 55 mn) 20 km . Les militants de l'AMDH de SKOURA se trouvent avec les marcheurs/marcheuse s. Des barrages de forces de répression essaient sans succès de stopper la marche. Le nombre de protestataires est estimé (pour le moment)à 200 paysan-nes.
Ali Fkir, 21 avril 2009 13h10mn

Tél: - Aït Hadi Rachid (au nom des paysan-nes) : 06 68 07 45 97 - Aziz El idrissi (militant AMDH Skoura): 06 10 98 06 13 - Ali Fkir (observateur) : 06 64 27 29 40


La route est coupée entre Skoura et Sefrou:
La route, les collines avoisinantes sont occupées par les différents corps de répression. Toute la région est totalement quadrillée. L'après-midi, 5 représentants marcheurs ont été arrêtés et violentés. Devant la colère des paysans, les 5 militants (dont un membre de l'AMDH) ont été relâchés. Les représentants des protestataires ont été autorisés à rejoindre Sefrou pour entamer des discussions avec les représentants de l'Etat. Ces représentants ont exigé la présence de la section de l'AMDH de Sefrou dans toutes les étapes de négociation.
Les autres marcheurs vont passer la nuit dans le froid glacial de la montagne.
Ali Fkir, 21 avril, 19h44

Les paysans de SKOURA en colère
La région de SKOURA à une trentaine de km de Boulmane, est considérée région sinistrée depuis octobre 2008 : le seul barrage qui alimentait la vallée, 22 km de canalisation (seguya), deux ponts…. ont été complément détruits depuis le 10 octobre 2008.
Le 17 octobre 2008, une manifestation a été organisée (à l’initiatives des militants de l’AMDH) devant le caïdat exigeant une aide urgente aux sinistrés et la reconstruction des infrastructures vitales détruites par les inondations. Au nom de l’Etat, les autorités de la région ont annoncé que les travaux allaient débuter bientôt. Des semaines passent sans nouveau. Devant les questions des sinistrés et des militants de l’AMDH, les autorités s’étaient engagées à entamer les travaux le mois de février 2009.
On est à la fin d’Avril, rien (mais vraiment rien) de concret. Les autorités prétendent que le budget alloué à la province a bénéficié à Missour (autre zone sinistrée où l’AMDH a organisé des sit in et des marches populaires pour obliger l’Etat a intervenir et prendre en charge – c’est le rôle de l’Etat- les dégâts causés par les inondations ).
En colère, les paysans de Skoura ont décidé d’observer un sit in de 2 jours devant le caïdat. Ce qui a été fait le samedi 18 et dimanche 19 avril 2009.
Ce n’est qu’un avertissement crient les 120 paysans en sit in. La prochaine étape connaîtra la participation des centaines de protestataires et d’autres formes de lutte.

Données relatives à la région de SKOURA :
- Province de Boulmane (dont le siège se trouve à Missour )
- A une trentaine de Km de Boulmane
- 750 familles (3 000 « âmes »)
- Plus de 2000 hectares cultivés ou plantés
- La superficie des exploitations/ propriétés varie entre1 (un) hectare et 3,5 hectares ( région peuplée de paysans pauvres)
- 160 000 oliviers (année de bonne récolte : 3 500 tonnes d’olives ; année moyenne 2 600 tonnes ; mauvaise année 1 000 tonnes)
- Plus de 7 000 têtes de bétail
- 261 paysans sont organisés en coopérative dont le rôle essentiel reste la répartition équitable de l’eau
- Deux communes « électorales »
- Un petit barrage alimente en eau toute la région (aujourd’hui détruit à100%)
- Une séguya de 22 km assure la distribution de l’eau (détruite)
- Deux ponts détruits
Selon les estimations des services techniques de la région, le coût des réparations ne dépassera pas 1 milliard de centimes (10 millions de dh).
L’Etat dépense des milliards pour réaliser en quelques semaines des travaux d’aucune utilité sociale, mais il ne fait rien pour sauver 16 000 oliviers, des centaines d’arbres fruitiers , 7 000 têtes de bétail, des cultures de légumes, de blé, de maïs…l’Etat ne fait rien pour secourir 3000 citoyen-es. Les impôts directs et surtout indirects collectés auprès du peuple ne servent en fin de compte qu’à alimenter les comptes bancaires des dilapidateurs des deniers publics, à construire des casernes militaires, des commissariats, de somptueux bâtiments pour les administrations, à renflouer les caisses des patrons en « difficulté », à assurer une vie de paradis aux généraux, aux patrons des corps de répression, à assurer une rente à vie aux ex ministres, aux ex parlementaires et à tous les valets du palais…C’est scandaleux !
L’argent du peuple, au lieu qu’il alimente une caisse de solidarité nationale, il finance l’oisiveté d’une minorité.
« ….. ET GARE A LA REVANCHE , QUAND TOUS LES PAUVRES S’Y METTRONT… ! »
Ali Fkir (Mohammedia le 20avril 2009)

 

Publié dans voixdestravailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article