L'historien Albert Ayache est mort le dimanche 5 juin 1994

Publié le par Le Blog - la Voix Des Travailleurs - V.d.T.

L'historien Albert Ayache est mort

Humanité Quotidien

 

7 Juin, 1994

 

L'historien Albert Ayache est mort.

 

Albert Ayache s'est éteint, dimanche 5 juin, à l'âge de quatre-vingt-neuf ans. Né à Tlemcen (Algérie) il a, durant de longues années, enseigné l'histoire et la géographie au Maroc, alors protectorat français. Militant syndicaliste et communiste, solidaire des mouvements de libération nationale, il a consacré l'essentiel de sa recherche au Maroc. On lui doit des ouvrages qui font référence et, à ce titre, ont été traduits en langue arabe et en plusieurs autres langues: «Le Maroc - bilan d'une colonisation» (1956, Editions sociales), avec une préface de Jean Dresch qui avait accepté, par ailleurs, d'y livrer une trentaine de pages sur la production autochtone traditionnelle ou en voie de modernisation. On lui doit aussi «le Mouvement syndical au Maroc - 1919-1956», une somme à laquelle Albert Ayache se consacrait avec ferveur, achevé avec la publication du 3e tome à l'automne dernier (l'Harmattan). Il a apporté une contribution conséquente au tome «Maghreb» du «Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier international» (collection Jean Maitron) à paraître.

Historien méthodologiquement rigoureux, Albert Ayache a, jusqu'à ces derniers mois, fait preuve d'une grande disponibilité à l'égard des sollicitations de revues et d'organisateurs de congrès. Son apport au Groupe de recherches sur le Maghreb et le Moyen-Orient (GREMAMO) du laboratoire du tiers-monde Paris VII était apprécié de tous, et notamment des plus jeunes en raison de ses qualités de contact.



JACQUES COULAND

 

 

www.humanite.fr

Publié dans voixdestravailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article