Lycée DESCARTES-Rabat : Agression physique d’un délégué du syndicat l'U.M.T. commise par le chef marocain de l’E.M.O.P. (ATELIER) du Lycée français DESCARTES de Rabat pendant les heures de s

Publié le par Le Blog - la Voix Des Travailleurs - V.d.T.

 

 

UNION MAROCAINE DU TRAVAIL

 

Objet : Lycée DESCARTES-Rabat : Agression physique d’un délégué du syndicat  l'U.M.T.  commise par le chef marocain de l’E.M.O.P. (ATELIER) du  Lycée français DESCARTES  de Rabat pendant les heures de travail.

 

En date du mercredi matin 21 octobre 2009 M. KARIMI Mohamed Agent de service au Lycée français DESCARTES de Rabat, délégué du personnel élu et membre du bureau syndical local de l’U.M.T, lors d’une mission syndicale au Lycée français Descartes de Rabat a été victime d’une agression verbale et de propos injurieux avec menace de mort et immédiatement après il a été victime d’une agression physique sauvage (un coup de tête violent) de  la part du chef marocain de l’EMOP (Equipe Mobile d’Ouvriers Professionnels) du Lycée DESCARTES. Et  Suite à cet acte barbare, M. KARMI a perdu connaissance et a été transporté aux urgences de l’hôpital C.H.U. Avicenne de Rabat où lui a été remis un certificat d’arrêt de travail de trente (30) jours le jour même et un deuxième de vingt trois (23) jours à partir du 20 novembre 2009. Les deux certificats médicaux lui ont été délivrés par le service de Neurochirurgie de l’hôpital  C.H.U. (Avicenne) de Rabat. 

 

Le syndicat U.M.T,

- Dénonce cet acte barbare de ce  pseudo-responsable  à l’égard de notre camarade KARIMI,

- Dénonce tous les plans de représailles et intimidations animés par certains responsables administratifs du Lycée DESCARTES à l’égard des représentants syndicaux et délégués du personnel de l’U.M.T. et la tentative de forcer la serrure du local du délégué du personnel le  samedi matin 24 octobre 2009 n’en est qu’un exemple.

Proteste énergiquement  contre  l’alignement  de  l’administration aux  côtés de l’agresseur (chef de l’EMOP/ATELIER) en lui accordant une «autorisation d’absence » juste après l’agression, le mercredi  21 octobre 2009

Condamne les atteintes répétées aux libertés syndicales au Lycée DESCARTES et exige ce qui suit :

 

- Le respect de l’agent marocain dans l’établissement français : il est temps que les agents marocains cessent de manger leurs petits déjeuners dans les sanitaires de l’établissement (cas au Lycée DESCARTES).

- Le respect des libertés syndicales

- L’arrêt immédiat de toute forme de pressions et de flicage visant les personnels marocains ATOS.

- Une décision rigoureuse à l’égard de l’agresseur, le chef marocain de l’EMOP/ATELIER du Lycée français DESCARTES de Rabat

L’UMT exige l’intervention immédiate et rationnelle du Proviseur de l’établissement afin que les droits de des agents de service marocains soient respectés.

 

 

 Le syndicat marocain U.M.T. en bref :

 

- UMT: Union Marocaine du Travail, est une organisation syndicale marocaine a été fondée en mars 1955 à Casablanca avant l’indépendance du Maroc

Les membres fondateurs de l’U.M.T.  sont essentiellement des syndicalistes marocains de la C.G .T. (Confédération Générale du Travail) française.

 

 www.umt-usf.com

 

 

Publié dans voixdestravailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article