(Fr): La caravane A.M.D.H. de solidarité vers Khouribga: www.amdh.org.ma

Publié le par Le Blog - la Voix Des Travailleurs - V.d.T.

Association Marocaine des Droits Humains

BUREAU CENTRAL

 

Communiqué

 

En solidarité avec les 850 travailleurs de SMESI suspendus du travail,

L’AMDH organise une caravane de solidarité vers Khouribga

 

L’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) a suivi avec inquiétude tant au niveau local que central les développements du dossier des 850 travailleurs de la société SMESI appartenant au groupe de l’Office Chérifien des Phosphates qui ont travaillé de manière permanente pour le compte de cet office à partir de 2001.

 

Suite à la suspension de l’ensemble des travailleurs et leur privation de leur gagne pain, leurs familles, dont les enfants en âge de scolarité, sont réduites à la déchéance.

 

Malgré tous les efforts fournis par la section de l’AMDH de Khouribga en coopération avec le syndicat UMT qui encadre les travailleurs au niveau local, malgré les grandes luttes des travailleurs et leurs sacrifices, ainsi que les correspondances du Bureau Central de l’AMDH adressées au Premier Ministre, au Ministre de l’emploi, à la Ministre de l’énergie et des mines et au directeur général de l’OCP, les responsables ont continué à faire la sourde oreille aux revendications des travailleurs qui sont pour l’essentiel :

- Le retour au travail de l’ensemble des salariés suspendus.

- Le respect des libertés et des droits syndicaux et l’ouverture d’un dialogue sérieux et responsable avec les représentants des travailleurs.

- La satisfaction des revendications légitimes des travailleurs.

 

En Considération de ce qui précède et vue la nécessité de sauver 850 familles d’une déchéance sociale certaine, le bureau central de l’AMDH a décidé en coopération avec la section locale de l’Association d’organiser une caravane vers Khouribga en solidarité avec les travailleurs de SMESI et leurs familles le dimanche 13 septembre 2009 sous le mot d’ordre :

 

« Non à déchéance des travailleurs et de leurs familles :

Totale solidarité avec les 850 travailleurs de SMESI pour leurs droits légitimes »

 

 

Il a été décidé que les différentes composantes de la caravane partant des différentes régions du Maroc arrivent à Khouribga à 13h.

 

Les activités militantes programmées – auxquelles participeront les membres de la caravane, les travailleurs de SMESI, leurs familles et leur syndicat ainsi que les citoyennes et citoyens de la région qui appuient leur combat – prendront fin vers 16h.

 

Vue l’importance de la solidarité pour imposer le retour au travail des salariés de SMESI et le respect de leurs droits ainsi que le sauvetage des 850 familles concernées, le bureau central de l’AMDH appelle l’ensemble des forces démocratiques – politiques, syndicales, de défense des droits humains, des jeunes, des femmes et associatives diverses – à participer à la caravane vers Khouribga, aux activités programmées à cette occasion et au succès de cette noble action de solidarité.

 

Il appelle également le directeur général de l’OCP et les autorités concernées à ouvrir d’urgence un dialogue sincère et fructueux avec les représentants des travailleurs pour mettre un terme aux terribles conséquences sociales de ce conflit.

 

 

                                                                                  Rabat le 08/09/2009

                                                                                  Le Bureau Central de l’A.M.D.H.

 

L’AMDH en bref :

 

AMDH: Association Marocaine des Droits Humains, ONG constituée le 24 juin 1979, reconnue d'utilité publique (décret N° 2.00.405 en date du 24 avril 2000), vouée à la défense et la promotion des droits humains au Maroc, affiliée à la FIDH (Fédération Internationale des Droits de l'Homme).

 

Actuellement elle dispose de 80  sections locales et  8 sections régionales et compte 10.000 membres environ dont un sixième de femmes.

 

Le site web de l’AMDH:

 

www.amdh.org.ma

 

Publié dans voixdestravailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ahmed 12/10/2009 17:02

















AMDH-Paris se solidarise avec les 850
Fecha Viernes, 09 octubre a las 01:26:22
Tema SOLIDARIDAD تضمن



Appel pour la solidarité avec les 850 ouvriers licenciés dans la région de Khouribga au Maroc.


L’Office Chérifienne des Phosphates (OCP) détenu par l’Etat marocain est le leader mondial sur le marché du phosphate et des produits dérivés et la
première entreprise au Maroc. Mais malgré le chiffre d’affaires important enregistré au cours de l’été 2009, le groupe a cru bon de licencier, à travers sa filiale
SMESI-Régie, 850 ouvriers. Ces derniers qui travaillaient depuis 2001 dans le cadre de CDD renouvelables n’ont fait que créer un bureau syndical pour défendre
leurs droits.


Aujourd’hui ces travailleurs et leurs familles sont privés de leur gagne pain et commencent à vendre leurs biens (télé, habits, bicyclette, etc.). Sachant qu’au Maroc
aucune allocation chômage n’est prévue et que les ouvriers prennent souvent en charge des familles nombreuses (femme, enfants, parents et autres proches en détresse), les
conséquences sont désastreuses pour une vaste population précaire.


Malgré tous les efforts fournis par la section de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) de Khouribga en coopération avec le syndicat Union Marocaine du Travail
(UMT) qui encadre les travailleurs au niveau local, malgré les grandes luttes des travailleurs et leurs sacrifices, ainsi que les correspondances du Bureau Central de
l’AMDH adressées au Premier Ministre, au Ministre de l’emploi, à la Ministre de l’énergie et des mines et au directeur général de l’OCP, les responsables n’ont pas accepté
les revendications des travailleurs qui sont : la réintégration inconditionnelle des 850 ouvriers par l'OCP, et le respect de leur droit à la libre adhésion au
syndicat de leur choix.


Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien aux 850 ouvriers marocains en dénonçant officiellement la violation de leurs droits et ce en passant notamment par
une prise de position publique de vos représentants syndicaux et politiques.


N.B : à la suite de la protestation des ouvriers quatre d’entre eux sont poursuivis en justice.


Email : amdh.paris@gmail.com Site : http://www.amdh.org.ma


Adresse : Appt N°1, Im 6, Rue Aguensous, Av. Hassan II, Les Orangers (Près de Auto-Hall), Rabat, Maroc.


Téléphone: +212 537 73 09 61  Fax: +212 537 73 88 51




Appel pour la solidarité avec les 850 ouvriers licenciés dans la région de Khouribga au Maroc.


L’Office Chérifienne des Phosphates (OCP) détenu par l’Etat marocain est le leader mondial sur le marché du phosphate et des produits dérivés et la
première entreprise au Maroc. Mais malgré le chiffre d’affaires important enregistré au cours de l’été 2009, le groupe a cru bon de licencier, à travers sa
filiale SMESI-Régie, 850 ouvriers. Ces derniers qui travaillaient depuis 2001 dans le cadre de CDD renouvelables n’ont fait que créer un bureau syndical pour
défendre leurs droits.


Aujourd’hui ces travailleurs et leurs familles sont privés de leur gagne pain et commencent à vendre leurs biens (télé, habits, bicyclette, etc.). Sachant qu’au Maroc
aucune allocation chômage n’est prévue et que les ouvriers prennent souvent en charge des familles nombreuses (femme, enfants, parents et autres proches en détresse),
les conséquences sont désastreuses pour une vaste population précaire.


Malgré tous les efforts fournis par la section de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) de Khouribga en coopération avec le syndicat Union Marocaine du
Travail (UMT) qui encadre les travailleurs au niveau local, malgré les grandes luttes des travailleurs et leurs sacrifices, ainsi que les correspondances du Bureau
Central de l’AMDH adressées au Premier Ministre, au Ministre de l’emploi, à la Ministre de l’énergie et des mines et au directeur général de l’OCP, les responsables
n’ont pas accepté les revendications des travailleurs qui sont : la réintégration inconditionnelle des 850 ouvriers par l'OCP, et le respect de leur droit à la
libre adhésion au syndicat de leur choix.


Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien aux 850 ouvriers marocains en dénonçant officiellement la violation de leurs droits et ce en passant notamment
par une prise de position publique de vos représentants syndicaux et politiques.


N.B : à la suite de la protestation des ouvriers quatre d’entre eux sont poursuivis en justice.


Email : amdh.paris@gmail.com Site : http://www.amdh.org.ma


Adresse : Appt N°1, Im 6, Rue Aguensous, Av. Hassan II, Les Orangers (Près de Auto-Hall), Rabat, Maroc.


Téléphone: +212 537 73 09 61  Fax: +212 537 73 88 51



















ahmed 29/09/2009 16:16



mardi 29 septembre 2009




En solidarité avec les 850 ouvriers victimes du licenciement collectif pérpetré par la société étatique, le Groupe OCP, nous communiquons ci-aprés le communiqué de l'UMT :
Conférence de presse sur le conflit de Kouribga





De Abderrazzak Drissi,29/9/2009


Le bureau syndical (UMT) des 850 ouvriers licenciés abusivement à Khouribga par l'OCP (géant groupe étatique) organise le jeudi 1er octobre 2009 à 10h du matin une
conférence de presse et ce, au local de l'UMT à Rabat.
دعوة لحضور وتغطية ندوة صحفية
الموضوع: ندوة صحفية بمقر الاتحاد المغربي للشغل بالرباط بخصوص الطرد التعسفي ل 850 عامل من شركة سميسي ريجي بخريكة
تحية وبعد،
يشرفنا في الاتحاد المغربي للشغل بالرباط أن نكتب إليكم لنطلب منكم الحضور في الندوة الصحفية التي تنظمها نقابة عمال سميسي ريجي بخريبكة، التابعة لمركزيتنا، والمقرر عقدها بمقر الاتحاد المغربي
للشغل بالرباط، الكائن بـ 1 شارع جان جوريس، يوم الخميس فاتح أكتوبر 2009 على الساعة العاشرة صباحا من أجل التعريف بقضيتهم ومسيرتهم النضالية وما رافقها من طرد تعسفي ل 850 عامل، وقمع لأشكالهم
النضالية، ومتابعات في حق العديد منهم.
وفي انتظار تفضلكم بالحضور وتغطية هذه الندوة الصحفية، تقبلوا عبارات مشاعرنا الصادقة.
عن المكتب الجهوي:
الكاتبة العامة: خديجة غامري
الرباط في 28/09/2009
الهاتف: 0537262689
الفاكس: 0537201919








Libellés : conférence de presse, Khouribga, OCP, UMT






ismail 19/09/2009 17:23

 
VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME ET DES ENFANTS
PAR LE GROUPE OCP-SA
 
 
Le licenciement collectif des 850 agents intérimaires-régie de la SMESI, est une décision grave prise par le Groupe OCP-SA, ce dernier a violé les droits de l’homme et des enfants, les responsables de l’OCP ont nié ces agents, après les avoir exploités dans les services de l’OCP durant une période allant à 9 ans.
En effet, ces agents intérimaires régie-SMESI, sont embauchés initialement en 2001 et 2002 par la Base de la SMESI, sise au village minier de HATTANE à Khouribga, d’une part pour combler le déficit en personnel suite aux départs massifs des agents OCP à la retraite et d’autre part pour améliorer et augmenter la production des phosphates dans la Direction des Exploitations Minières de Khouribga.
Nous vous informons que ces agents intérimaires-régie SMESI ne font pas le travail d’intérim qui se limite par des petits travaux, à savoir : le nettoyage, le gardiennage, le remplacement des agents OCP en permission ou en congé, etc., mais ils sont affectés aux divers travaux similaires à ceux que font leurs collègues titulaires, ces agents intérimaires bossent jours et nuits (le travail à 3 postes en rotation) dans les différents secteurs d’activité de l’OCP (la mécanique, l’électricité, la logistique et la conduite des engins, l’administration, etc.), pour augmenter la production, ils ont des diplômes et des compétences satisfaisantes dans les tous les domaines où ils sont affectés, ils ont une expérience à l’OCP allant de 5 ans à 9 ans, la plupart d’eux sont des fils d’agents, de retraités OCP et des citoyens de la ville de Khouribga, parmi eux il ya des agents où leurs terres agricoles sont exploités à ciel ouvert par le Groupe OCP, ainsi, ils ont des charges familiales importantes (Mariés+enfants, parents à charge etc.). 
Ces agents intérimaires régie-SMESI ont manifesté maintes fois par des grèves et par des sit-in devant la Direction des Exploitations Minières de Khouribga, dans la place du centre de la ville de Khouribga, devant tout le public de la ville de Khouribga, et devant la préfecture de la province de Khouribga, ils ont assisté massivement à la caravane réussie, organisée par les responsables de l’AMDH du Maroc le 13/09/2009 à Khouribga, que nous remercions vivement de leur soutien aux familles des 850 agents victimes du licenciement collectif perpétré par l’OCP. En effet, ces agents ne demandent que leurs droits, le retour immédiat au travail et leur intégration aux services du Groupe OCP.
 
 
 
- Où vont ces 850 agents intérimaires et leurs familles à charge? Au chômage.
- Est-ce que ces agents sont des étrangers? Ils ne sont que des citoyens marocains. 
- Où sont le social et la citoyenneté initiés par le Groupe OCP?
- Comment font ces 850 agents pour acheter les fournitures scolaires de leurs milliers d’enfants ?
- Pensons aux droits des enfants des 850 ouvriers jetés à la rue par le Groupe OCP, et mettiez vous à la place de ces agents, que feriez-vous ?
- Où sont l’action sociale et la lutte contre la précarité et l’exclusion dans la province de Khouribga, objet du projet réussi de l’Initiative Nationale du Développement Humain (INDH)?, le Groupe OCP, grand acteur économique du Maroc à violer abusivement ce projet INDH et les droits de l’homme et des enfants.
A l’occasion de l’Aïd al Fitr de ce mois sacré du Ramadan, nous demandons au Premier Ministre, au Ministre du travail et de l’emploi, au Ministre de l’énergie et des mines, au Président Directeur Général du Groupe OCP-SA, aux Autorités locales, au Gouverneur de la province de Khouribga, aux Responsables de l’AMDH, aux ONG, aux Syndicats du travail et à toutes les instances concernées, de trouver une solution adéquate et sincère pour le retour immédiat des 850 agents licenciés, avec leur intégration au Groupe OCP-SA, en vue de mettre fin aux terribles conséquences sociales de ce conflit qui ne cesse de s’aggraver.